Friday, 29 April 2011

Un repas à la Quincaillerie

Cette semaine, je me suis rendue au restaurant la Quincaillerie (Bruxelles) pour un évènement rassemblant attachées de presse et bloggeuses en mini comité -pour changer, très sympa-.

C'est donc au nombre de huit que nous avons entamé la discussion avec Madeleine, patronne de l'établissement depuis 19 ans et également œnologue.

Ancienne quincaillerie -d'où son nom vous le devinez-, le restaurant est situé depuis 23 ans au numéro 45 de la rue du Page. Il accueille midi et soir un grand nombre de businessman et woman, mais rien n'empêche de s'y rendre en amoureux ou en famille.

L'emblème du restaurant ? Sa grande horloge dominant la pièce dès votre entrée. L'endroit en lui-même a beaucoup de charme, le genre d'endroit que l'on a envie de faire découvrir à l'ami appréciant les bonnes saveurs qu'une cuisine peut offrir...


La carte est très large. Elle vous propose une multitude de choix et de saveurs différentes. Il y a également les lunch du midi, à bons prix, ils proposent entrée, plat, dessert entre trois choix.

Le menu Good Mood vous donne une belle idée de la cuisine gastronomique que l'établissement offre pour le prix de 27€ le menu composé de trois plats.

Il existe également le menu 4 pattes. Un menu pour notre compagnon tant aimé, le chien. Chihuahua ou Montagne des Pyrénées, ils y on tous droit ! Une exclusivité dans le milieu de la restauration.


Les spécialités de la maison sont les fruits de mer et le poulet de Bresse. Notez bien que le poulet de la Quincaillerie vient directement de leur ferme Le Devant en provenance de France où les poulets de Bresse, pintades, lapins, agneaux et cochons vivent en pleine nature. Une information intéressante à notre époque éco, green et very bio !

Et dans les assiettes, qu'avons-nous choisi ? Mon choix.


Croquettes de crevettes grises, herbes frites, coulis de crustacés,
accompagné d'un délicieux vin blanc fruité

Poulet de Bresse (blanc), queues d'écrevisses poêlées de salicorne, crêpe parmentière, accompagné d'un vin rouge, un Château Romanin 2005

Dame blanche et café


Voici en images les différents plats s'entreposant sur notre table. Les croquettes de crevettes, un classique que je teste régulièrement. Bien trop souvent sorties droites des congélateurs de grandes surfaces, ici, les croquettes sont faites maison. La touche originale ? Le coulis de crustacés les accompagnant.

Mon entrée : croquettes de crevettes grises, herbes frites et coulis de crustacés

Autre entrée et nouveauté à la Quincaillerie, l'assortiment de verrines. Ou encore, une de leur spécialité, les huitres. Vous pouvez également déguster vos huitres ou autre fruits de mer sur le pouce, au bar écailler situé à l'avant du restaurant.


Pour le plat, je décide de tester leur poulet de Bresse. Le choix entre cuisse ou blanc s'impose et trois types d'accompagnements différents sont suggérés. J'opte pour le blanc et comme accompagnement, les queues d'écrevisses poêlées de salicorne avec crêpe parmentière. Le poulet est également accompagné d'une sauce bisque de homard. Sauce crustacé et accompagnements originaux, les papilles gustatives en reçoivent plein la bouche !

Mon plat : le poulet de Bresse

Coup de cœur pour la présentation du vol-au-vent choisi comme plat par ma voisine, Sophie.


Pour terminer, j'opte pour une célèbre Dame Blanche. Trop célèbre, j'aurais dû me laisser porter par plus d'originalité. A côté de moi, un choix plus judicieux est effectué ! Un brownie et son panacotta. Un régal, j'ai testé en volant une savoureuse cuillère chez ma voisine.

Mon dessert ? Une dame blanche !

Le superbement bon brownie et panacotta

En bref, un agréable repas en excellente compagnie. Des saveurs connues mais bien associées. Des portions suffisantes mais pas exagérées. Des prix allant avec la qualité et le cadre. Le résultat ? J'y retourne très bientôt !

La Quincaillerie
45, rue du Page
1050 Bruxelles



Photos Copyright © : Olivia

Thursday, 28 April 2011

Les Filles à Papa


Elles sont deux : Carol et Sarah. Elles sont jeunes : 25 et 26 ans. Une blonde, une brune. Une styliste, une graphiste. Le tout mélangé à une pointe de folie, de rêve et d'ambition. Les Filles à Papa sont là, bien belges mais aux inspirations cosmopolites et multi-culturelles.

De retour de New York, après y avoir vécu quelques années, elles reviennent en 2008 en territoire belge et tentent leur chance. Le résultat ? Une success story lancée, cinq collections réussies, des médias conquis et des modeuses désormais addict.


Leurs créations nous font voyager à travers le monde. Des sequins, du chic & choc, du futurisme, du sportwear glam', elles jouent le jeu de la provoc' et de la dérision à la perfection. Chaque pièce porte un détail à admirer. Touchez, regardez. Les coutures, le patron, les matières. Une réussite même si ce ne sont pas des pièces toujours faciles à porter quotidiennement.

Les Filles à Papa se sont désormais implantées dans nos dressing. Elles ne feront donc pas l'unanimité, mais les pièces, toutes exceptionnelles, se marient à la perfection avec nos basiques. Jouez le jeu, à vous de switcher un legging doré avec une marinière de tous les jours comme le fait Sarah, la ravissante blonde du duo.



Retrouvez l'entièreté de leur collection chez Glorybox.

Photos Copyright © : Olivia

Saturday, 23 April 2011

I would like

La Quatre Ring de Boucheron

Je l'ai vue au press days de Sophie et ce fût recta le grand amour entre elle et moi. Je lui ai murmuré :"Aie patience, rendez-vous dans deux ans". Histoire d'avoir un vrai salaire et d'économiser tout de même un peu... Passée les 5000€ et donc plus cher que mon alliance tant rêvée - dont j'en garde d'ailleurs le secret - j'aime son originalité pourtant simpliste et moderne à la fois.

Une "petite" nouveauté du grand joailler français Boucheron, alliant or jaune, or blanc, or Boucheron et or rose, pavée de 0.52ct de diamants. A adopter, bien évidemment...

Wednesday, 13 April 2011

Aspria Club Bruxelles



Il y a un peu plus d'un mois, je suis tombée sous le charme du Club Aspria de La Rasante. Les clubs Aspria sont des clubs privés haut de gamme, alliant sport et bien-être. Vous pourrez en trouver trois à Bruxelles -Louise, Arts-Loi et La Rasante- et bien plus dans toute l'Europe. Chacun des trois centres regroupent un public différent. Convivial et familial, celui de La Rasante m'a séduit.

Par privé et haut de gamme, c'est certain, on s'attend à un prix élevé, et hélas, c'est le cas. Mais il faut le reconnaître, le plaisir et le luxe sont bel et bien là. La satisfaction est donc au rendez-vous.

Côté sport, retrouvez une grande salle de fitness très lumineuse, une piscine, un hall omnisports, des terrains de tennis et des salles pour les sports collectifs. Par cours collectifs, entendez pilates, yoga, body pump, gym tonic, aqua gym, aqua burner, zumba, et j'en passe ! Le tout, encadré constamment par des professionnels : coach sportif, kiné, nutritionniste, ...


Côté bien-être, piscine, jacuzzi, sauna, sanatorium, solarium, hammam, salle de relaxation et jardin avec transats. Un salon d'esthétique est également à votre disposition proposant massages et soins. Le club à même pensé au coiffeur et au pressing pour les businessman/woman en manque de temps, voulant tout faire d'une traite. Intelligent !


En bref, l'Aspria, en plus de répondre à toutes nos envies sportives, place la barre haut avec des services supplémentaires permettant à tout membre de se sentir comme chez lui, cocooné dans un environnement agréable.

Après tout cela je me dis que je n'ai aucune excuse pour ne pas faire mon sport correctement... En avant toute !

L'Aspria Club de La Rasante va bientôt ouvrir son hôtel composé de chambres super cosy avec bien évidemment un accès au Club lors de ce séjour. On en reparle tout bientôt !


Photos Copyright ©: Aspria et Olivia

Tuesday, 12 April 2011

Inspiration : Elin Kling




ELIN KLING

Like her style.Like her smile.
Like this beautiful blond woman
Like this black side.Like all its shoes.

She is ideal.



My God, quelle femme...
Découvrez son magazine Style by E.K et son blog.

Photos Copyright ©: Elin Kling

Tuesday, 5 April 2011

Kensington Palace : The Enchanted Palace

Cap sur Londres et l'un de ses palais royaux : le Kensington Palace. Il date du début du 17ème siècle. C'est une demeure royale ayant habité plusieurs princesses dont la princesse Diana. Vous pourrez d'ailleurs entrevoir encore de nombreux bouquets, cartes, photos et dessins sur le portail d'entrée, adressés à la très regrettée, Lady Di. -C'est à partir de ce palais que le cortège funèbre de la princesse a démarré il y a maintenant plus de dix ans.-

Avec ses façades en briques rouges et son portail doré, le palais invite ses visiteurs à s'intéresser à l'histoire royale d'Angleterre. En effet, le Palais de Kensington a été le témoin de grands évènements historiques et l'Historic Royal Palaces est l'organisation qui veille sur lui.

Quelques angles de vue du palais royal © Olivia R

Kensington Palace a subi un grand nombre de transformations et de rénovations pour devenir The Enchanted Palace, autrement dis : Le palais enchanté.

Entre ces murs, sept princesses ont vécu : Marie, Anne, Caroline, Charlotte, Victoria, Margaret et Diana. Une visite certes historique, mais aussi très ludique. Dans un silence presque pesant, à l'aide d'un plan -de type carte magique-, parcourez les pièces, découvrez les moindres secrets du palais et retrouvez les sept princesses hantant les couloirs royaux.

La carte enchantée © Olivia R

Cette visite pleine d'émotions et de magie vous fera découvrir que la vie des princesses était loin d'être synonyme de bonheur et d'amour mais davantage de deuil, de tristesse ou encore de malheurs.

Le portail d'entrée © Olivia R

Dans chaque pièce une mise en scène à lieu, un décor féérique nous captive ou une robe nous transporte. Quelle pièce ou quelle histoire pour quelle princesse ? En collaboration avec la compagnie de théâtre internationale Wildworks, ils ont fait de ce palais une mine d'or. On peut ainsi actuellement y trouver les œuvres issues de l’imagination débordante d’artistes, de comédiens et créateurs de mode célèbres tels que Vivienne Westwood, Zandra Rhodes, Boudicca, Maria-Theresa Fernandes ou encore William Tempest.

Les chambres des princesses © FashionStylist

L'instant rêvé pour visiter le palais ? Optez pour la fin de journée, au coucher du soleil. Dans les jardins, des ferronneries dentelées se font ombres chinoises...

Avant de quitter l'enceinte du palais, pourquoi ne pas terminer votre visite par l'Orangerie ? Je vous en avais parlé il y a déjà quelques temps... Un endroit gourmand à ne pas manquer !


Kensington Palace - The Enchanted Palace
Du 26 mars 2011 au 30 juin 2012
Entrance : between 11£ and
12.50£