Tuesday, 25 January 2011

2011: Une année exceptionnelle car...

Nous sommes en 2011. Des résolutions? Certainement pas. J'arrête de fumer en plein mois de septembre et entame une cure vitaminée en octobre. Pourquoi donc ferais-je des résolutions le 1er janvier? Et puis les résolutions, je ne m'y tiens pas. Elles sont plus efficaces quand elles viennent sans qu'on s'en rende compte, sans véritablement les vouloir...

Revenons à nos moutons: l'année 2011. Je vais vous conter les petits clins d'œil qui rendront mon année exceptionnelle, à ma façon...

Des achats
Tout d'abord quelques joyeux achats vont se concrétiser -enfin! Après moult réflexions et pas mal d'argent économisé-
Je vous présente mes deux futurs bébés nommés Blackberry et EOS 500D, mais sweety et honey leur iront à merveille. J'en rêvais, ils seront bientôt entre mes mains...


Et puis, comme il faut se faire de petits plaisirs -compulsifs? jamais!-, j'ai opté pour un sac. A défaut de m'acheter le Céline Luggage Tote bag -dont je vous parle ici-, je jette mon dévolu sur l'irrésistible Natasha -quel charmant nom- de Marc Jacobs.


Un voyage
New York me voilà! Début septembre, Mister D. et moi-même partons à la conquête de la Grosse Pomme. Je n'en dis pas plus, vous vous doutez bien que des articles y seront consacrés.

Un nid d'amour
Mister D. est devenu récemment propriétaire d'un charmant appartement. Nous emménageons en juin. Un grand pas... Soit, le point intéressant pour vous est que vous pourrez suivre tout dans les moindres détails. Je compte bien faire des articles déco' et design pour chaque pièce de l'appartement!


Friday, 21 January 2011

Fashion London Life pour La Libre Essentielle

La Libre Essentielle a créé une nouvelle rubrique. Tous les mois, le site donnera carte blanche à un blog. Ce mois-ci, Fashion London Life a été choisi.
Le sujet? Une ligne de vêtement dont je voulais vous parler depuis longtemps... La ligne bis d'Alexander Wang: T by Alexander Wang.



Tuesday, 18 January 2011

Tate Modern: Les Sunflowers Seeds d'Ai Weiwei

L'art ne reproduit pas le visible, il rend visible - Paul Klee


Les Sunflowers Seeds d’Ai Weiwei ont envahi le 21 octobre 2010 le Turbine Hall de la Tate Modern.
Ces 100 millions de Sunflowers Seeds, ressemblant –comme son nom l’indique en anglais- à des graines de tournesol, ont été sculptées et peintes manuellement à Jingdezhen, en Chine. Elles sont faites de porcelaine, aucune n’est semblable à l’autre, mais ensemble, elles forment un paysage infini dans le grand hall de la Tate Modern.

Ai Weiwei veut souligner à travers cette œuvre l’utilisation du matériau précieux qu’est la porcelaine ainsi que l’effort de production investi. Ici, le made in China prend une tout autre dimension. Ces "graines" sont le fruit de la réalisation de 1500 personnes.

Découvrez également le court-métrange
Ai Weiwei parcourt les différents sites de production et commente chaque étape: des carrières où la matière première est extraite, jusqu’aux ateliers où les artisans et les femmes au foyer nettoient et peignent à la main chaque graine de tournesol.

Ma réaction première à la vue de cette épais tapis de "graines" fût de m'interroger sur l'art. 

Est-ce réellement de l'art? Certes, nous sommes à la Tate Modern, l'un des plus beaux musées d'art contemporain au monde. Ce tapis doit être de l'art, pour une raison ou pour une autre.  

En lisant les panneaux concernant le projet, je comprends de mieux en mieux l'œuvre et la trouve de plus en plus belle, poétique et même philosophique. Ces petites graines représentent l''individu. Tous différents mais pourtant si semblables à la fois, insignifiants dans un monde éperdument grand. C'est le côté symbolique de l'œuvre qui nous interpelle fortement.


L’œuvre nous pousse à réfléchir sur la condition humaine. Sommes-nous impuissants ? Insignifiants ? Qu’est-ce-que l’individu aujourd’hui dans la société ? Quelle est sa place?

Tate Modern 
Bankside
Du 12 octobre 2010 au 2 mai 2011
Free entrance


Photos Copyright ©: By me, Olivia

Tuesday, 11 January 2011

Un romantique cocon alpin

Loin du bruit londonien, Louise et Paul se sont installées dans les Alpes. Leur nouvelle habitation ne ressemble pas à ce que vous attendriez d'un chalet. Moderne et très éclairé, il contient trois belles chambres, une cuisine, deux salles de bain, un bureau, une salle de séjour et un coin pour les enfants.

La cuisine joue la carte de la séduction avec son côté écologique grâce à l'emploi du bois naturel comme matériau et aux grandes fenêtres donnant vue sur la forêt. Côté décoration, ils optent pour quelques objets essentiels: de bons appareils ménagers, une horloge, quelques livres de cuisine... Côté meubles, la table à manger est de Peter Kadic et la table de console vient de chez Habitat.

Une cuisine écologique

Dans le salon, retrouvez des carpettes en peau de mouton, de douillets coussins, un énorme poêle à bois, des photographies en noir et blanc, une ambiance very cosy s'est installée dans ce petit nid d'amour.

Vues sur le salon

Éléments de décoration

Élégant, chic et classique, le blanc ne passe pas de mode. Cette neutralité peut se décliner et se marier facilement dans toutes les pièces de la maison.

Découvrez une salle de bain tout aussi écologique que la cuisine.
La chambre à coucher de Louise et Paul est inondée de sérénité. De la fausse fourrure et des tissus extrêmement doux ont été choisis. Le petit plus qu'on adore, le miroir doré sur le mur blanc: glamourissime.


La salle de bain

La chambre des parents


Un endroit où hiberner en toute élégance...


Copyright ©: Living Etc

Wednesday, 5 January 2011

Get the look: Winter Cocoon

Details Look - Moncler vest, grey & camel boots by UGG, fur boots by Dsquared2, Ray Ban sunglasses, Moncler fur earmuffs, Ralph Lauren scarfs, Peak Performance ski pants, Peak Performance sweatshirt, Peak Performance pullover -
Details Beauty - HydraQuench rich cream by Clarins, Confort extrème lèvres by Sisley -


Confortablement, affrontez le froid de la montagne avec style. Shopping dans les stations de ski, ballades, vous serez la reine des neiges!